La danse Classique a conquis ses lettres de noblesses en tant qu'art à part entière à la cour du roi Louis XIV, plus tard les ballets tels que Le lac des cygnes, La belle au bois dormant, Coppélia ont fait et feront toujours rêver les enfants.

Cette tradition doit être respectée, avec la danse on ne peut tricher. Les corps apprennent à se familiariser et non rechercher du « confort ».

L’EVEIL est une leçon assez singulière. En effet, son objectif est de faire ressentir la danse à l’enfant. La danse, expression de soi, reposant sur l’émotion qui conduit au geste, sur le vécu intérieur du futur danseur.
Car qu est ce que l’art de la danse sans sensibilité? : Une suite de mouvements répétés tel pantin ?
La danse est simple, naturelle, humaine faite pour célébrer, fêter, pleurer, prier, exprimer, penser, accueillir…

Résume de la classe d’éveil :

  • Acquisitions sensorielles :

    YEUX regard droit mobile dans toutes les directions.
    TACTILITE pieds mains corps des autres.
    AUDITION écoute, musique, rythmes, pulsation.
    ODORAT sous entendu la respiration dans le mouvement.

  • Acquisitions corporelles :

    Parties du corps globales et segmentaires.
    Coordination : regard/main ; pied/main…
    Poids, volume, appuis simple et multiple.
    Contrôle de la force et de l’énergie.
    L’élaboration de l’espace est due essentiellement à la coordination des mouvements. L’intelligence est donc intimement liée au développement sensori-moteur.

  • Acquisitions relationnelles :

    Reconnaissance de l autre par le travail en groupe .
    Respecter, imiter, regarder.
    Apprendre à maîtriser son corps et à s’en servir comme moyen de communication.
    Acquérir le goût de l’effort et de l’amélioration personnelle.
    Développer son imagination et sa créativité.
    Entretenir sa musicalité naturelle.

L’enfant, fille ou garçon peut venir essayer un cours ; et ce n est qu’après avoir essayé qu’il pourra savoir si cela lui plaît et s’il souhaite continuer.
Et si je ne vous ai pas convaincu, ou si vous avez encore des questions après ces quelques explications, n'hésitez pas à m’écrire.

 

INITIATION Il n’y a pas de véritable rupture entre l’initiation et l’éveil. L’initiation structure la maîtrise corporelle et donne à l’enfant les fondements de la technique de la danse et ses règles.

    Technique proprement dite :
  • maintien du dos.
  • demi plié : coordination des articulations.
  • segmentation du pied-cheville-orteils.
  • équilibre sur une jambe.
  • élevé sur ½ pointes (travail de la voûte plantaire).<
  • isolation de la tête, des épaules, du buste et du bassin.
  • changement du poids du corps.
  • travail des bras, du regard.
  • principe des 5 sauts.
  • différentes sortes de marches, courses : notion des directions des lignes, courbes : de l’espace.
  • petite chorégraphie.
    Niveau sensoriel :
  • éveil du pied.
  • familiarisation avec l’espace et son corps (où je suis).
  • musicalité.
  • improvisation.

Conclusion : L’enfant est alors prêt à « entrer » dans la danse et à structurer les acquis pour accéder à la technique, car sans technique l’art n'est qu'une sale manie.

Et si je ne vous ai pas convaincu, ou si vous avez encore des questions après ces quelques explications, n'hésitez pas à m’écrire.

Débutant : La première année est la primordiale ; en effet elle est les racines. Les enfants vont commencer la danse avec toute sa technique. Cette approche implique l’accord de tous à une même règle fondée sur l’obéissance à cette loi et à la notion de bien fait ou de mal fait.
L’idée que l’effort donné par chacun aboutira à un résultat, stimuler le sentiment de satisfaction et de valorisation du travail bien fait et développer le goût de l effort et la satisfaction immense qui en résulte.

L’apprentissage de la barre pour un bon maintient de l’en dehors de l appuis et du corps tout en entier.
La musicalité, fait progresser l’écoute ; suscite la sensibilité et l’imagination.
L’apprentissage des fondamentaux de la vie corporelle : espace, temps, rythme, communication.

Le cours de danse restera un moment de détente dans lequel l’envie de se surpasser exclue toute compétition et toute attente de résultat.

Préparatoire : L’acquisition d’une bonne posture permet de maîtriser son corps et favorise l'exploitation et l'exploration plus approfondie du phrasé de la danse au moyen des pas de liaisons.
Acquisition de la Position d’équilibre (a plat et sur ½ pointes) du rectangle épaule bassin. Renforcement musculaire.

Elémentaire : La définition de la danse se précise. Le suivi des cours, et les aptitudes acquises permet enfin de pouvoir chausser, le rêve : LES POINTES.
C’est une année de transition. Le corps change.

Moyen : : Le corps est de plus en plus prêt et apte, réclame d’aller vite et de danser coûte que coûte et inversement. C’est une année d’écoute, l’écoute de soi…

Intermédaire/supérieur : L’année de l exploitation de son savoir acquit dans la musique, son corps, sa personnalité.
La danse a fait ce que nous sommes et qu avons-nous fait de la danse.
L’expressivité est au centre de la poursuite de la route.

« La danse sous toute ses formes ne peut être exclue du cours de toute noble éducation : danser avec les pieds, avec les idées, avec les mots, et dois-je aussi ajouter que l’on doit être capable de danser avec la plume » Nietzsche, Le Crépuscule des idoles

Danser c’est transcender totalement notre pauvre condition humaine pour participer intégralement à la vie profonde de l’univers

La compréhension de n’importe quoi est toujours plus profonde quand elle passe par le corps.

Et si je ne vous ai pas convaincu, ou si vous avez encore des questions après ces quelques explications, n hésitez pas à m’écrire.

Barre au sol : est une série d exercices effectues au sol. Ceux-ci sont destines à améliorer les qualités physiques et techniques du « danseur »

  • positionnement et posture
  • souplesse
  • sensations kinesthésiques
  • utilisation de la respiration

En effet lorsque nous sommes au sol, nous supprimons en grandes parties les contraintes physiques et physiologiques liées à l action de pesanteur sur notre corps. Cela nous permet de pouvoir concentrer notre attention sur un action précise de celui-ci (contraction, détente d un muscle pour exploiter une articulation).

Les exercices de contraction musculaires s’alternent avec les exercices d’étirements afin de détendre le corps au maximum pour lui permettre un travail en « douceur ». La respiration est privilégiée, aussi bien dans les exercices lents que toniques. Les exercices permettent de faire travailler tous les groupes musculaires (abdominaux, fessiers, cuisses, bras dos, chevilles..)en tenant compte des caractéristiques anatomiques et des spécificités de chacun.

C’est un cours destine A TOUT LE MONDE ! Hommes, femmes de tous ages, danseurs ou non. Chacun trouvera, guidé par des recommandations adaptées à son niveau, des sources de progrès personnels et de satisfactions.
C’est un moyen de « se mettre à la danse » pour ceux et celles qui n’osent pas se lancer directement dans un cours de danse.
C’est un cours de danse et en en cela il apporte tous les bienfaits de la danse : posture et correction des défauts de posture, musculature, maîtrise corporelle, sensations kinesthésiques, concentration, état d’esprit de l’effort…Autant de choses qui servent à tout le monde, danseurs ou non dans la vie quotidienne pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête !

Et si je ne vous ai pas convaincu, ou si vous avez encore des questions après ces quelques explications, n hésitez pas à m’écrire.